Un peu aztèque sur les bords, faîtes-vous partie des fervents "adorateurs" de la fève de cacao ? Oui ! alors vous serez d"accord pour affirmer haut et fort que "le chocolat est l"objet le plus parfait de la gourmandise". Pour satisfaire passion et papilles, nous sommes allés pour vous à la rencontre de celui qui tel un joaillier, taille sa fève comme une "pierre précieuse".
Homme rare, au génie créatif et à la générosité sans limite, le parcours de Jean-Paul Hévin est déjà bien rempli : Chef pâtissier à 24 ans, premier prix international de la chocolaterie en 1983, meilleur ouvrier de France en 1986, lauréat à 8 reprises de concours nationaux et internationaux, c'est aux côtés de Joël Robuchon, le plus grand chef cuisinier de cette décennie qu'il développe pendant 12 ans ses connaissances du métier.
Pour mieux exprimer l'approche originale que le chocolat lui inspire, il ouvre il y a plus de 15 ans son premier salon de thé à l'ombre des Invalides. Deux ans plus tard, c'est au tour d'un espace-boutique entièrement consacré au chocolat de voir le jour aux abords des jardins du Luxembourg. Et l'année de ses quarante ans, il a fêté sur la rive droite, l'ouverture de son "Salon de Thé et Chocolat".
Mais le chocolat, c'est comme un bijou, il y a la fantaisie, le prêt-à-porter et la haute joaillerie. Laissant la fantaisie et le prêt-à-porter aux autres, Jean Paul Hévin ne réalise, lui, que de la haute joaillerie. Il travaille le chocolat comme un tailleur de pierres, un diamant. Son oeuvre unique est celle d'un créateur qui sait réveiller et émouvoir nos cinq sens. Aujourd'hui reconnu, il fait partie de ces hommes rares au talent particulier dont la réputation a franchi les frontières.
Qu'est-ce qui fait sa différence ? Tout à la fois équilibrés et contrastés, ses chocolats qu'il s'agisse de ganaches nature, aux épices, fruitées, de pralinés, de chocolats au lait ou de chocolats spéciaux, savent à merveille réjouir les palais des puristes exigeants et satisfaire les curieux toujours en quête de nouvelles sensations. Les gâteaux sont tout aussi exceptionnels. Un conseil, ne résistez pas et laissez s'exprimer vos sens. La vue tout d'abord, jeux de ganaches, textures mates ou lustrées; l'odorat ensuite dès le seuil franchi, avec un parfum riche, rond, chaleureux, évocateur de souvenirs; le toucher difficile à maîtriser à la vue des présentoirs; l'ouïe qui ne résiste pas au crissement d'un fin glacis de chocolat; le goût enfin impossible à décrire, tant les successions de plaisirs, de sensations surprenantes et de découvertes en cascades sur le palais sont multiples.

3 rue Vavin 75006 Paris
16 avenue de la Motte Picquet, 75007 Paris
Site Web