Prenez un Maître du design anglais au goût sûr et sobre,
Ajoutez-lui un Maître queux français au talent direct et net,
Ressuscitez un lieu magique au coeur de Saint-Germain des Prés
Et vous aurez les trois saveurs de base de la nouvelle partition
De l'Alcazar, écrite, réalisée et produite par Terence Conran.
L'Alcazar qui donnait à l'époque du cabaret animé par Jean-Marie Rivière des "couleurs à nos nuits blanches", est devenue la nouvelle adresse branchée de la Rive Gauche.
Deux espaces ont été aménagés par le maître des lieux. Pour juger de son point de chute le plus tendance, le bar, en mezzanine a ma préférence. C'est un poste d'observation idéal sur toute la faune qui, au rez-de-chaussée, débat de façon animée au-dessus d'assiettes bien garnies.
Célibataire d'un soir désirant rester spectateur ou ayant donné rendez-vous, le bar vous proposera une carte d'en-cas de qualité. J'ai retenu l'assiette de salaisons basques au parfum rassurant, et plus mode et sans risques, l'éventail de sushis. Accompagnez-la d'un verre de Graves ou d'un Chablis premier cru et vous passerez à l'Alcazar un très agréable moment.

Cuisine d'une grande sobriété préparée sous vos yeux et servie sous une immense verrière dans un espace où l'on retrouve dans les volumes, la lumière et le décoration, toute la patte de Terence Conran.



62 rue Mazarine - 75006 Paris - Site Web